La fille du train, un succès mérité?

29 Mai

Afficher l'image d'origine

Vous avez certainement entendu parler de ce thriller psychologique. C’est un best seller écrit par Paula Hawkings  dont l’adaptation sur grand écran verra bientôt le jour avec Emily Blunt pour le rôle du personnage principal.

Si au départ, j’avais hâte de me lancer dans la lecture de ce livre, je suis rapidement devenue sceptique

L’histoire en tant que telle n’est pas dénuée d’intérêt et on rentre très facilement dans le sujet.

Sauf que je m’attendais à mieux. On l’a très certainement survendu. Parce qu’au final c’est une histoire très simple. Il n’y a rien d’original ou de retournement de situation surprise qui vont vous bluffer. Malgré cela, ça reste un livre appréciable.

Quand on commence la lecture du roman, on fait la connaissance des personnages et ce qu’il a de bien c’est qu’on est à chaque fois dans la peau de 3 personnages féminins, même si le personnage principal reste celui de Rachel. Ce qui fait que la description des personnages ne survient que par ce qui est perçu par les autres. Rachel ne nous décrit jamais son apparence. Mais Anna nous apporte des indicateurs sur les caractéristiques physiques de Rachel ou d’elle même. L’alternance des points de vue apporte beaucoup d’élément. Et on comprend bien la réaction de chacun. Rachel est une alcoolique totalement perdue qui prétend aller au travail tous les jours pour prendre le train et procéder à son voyeurisme quotidien. Du train elle peut revoir son ancienne maison, son ex fiancé qui vit sa nouvelle vie depuis qu’il la quitté pour Anna mais à chaque fois c’est tellement douloureux qu’elle détourne les yeux. Elle peut également profiter de ce temps ci pour contempler Megan qui vit dans la même rue et qui semble vivre une vie de rêve. Bien sûr elle ne les connaît pas vraiment.

Jusqu’au jour où Megan disparaît.  Rachel se met alors en tête d’enquêter. Elle prend très a cœur cette situation ; Au fur et à mesure que l’histoire avance on se rend compte à quel point Rachel est une victime des événements. Et s’est laissée tomber dans une spirale perverse. On ne saurait donner trop de détails sur son historique et ce qui l’a rendu telle qu’elle est quand l’histoire démarre, cela diminuerait l’intérêt du roman. Anna qui se présente comme sa rivale naturelle est quant à elle bien différente et nous apparaît comme le personnage le moins sympathique de l’histoire et enfin Mégane a qui tout semble sourire n’en mène pas large et porte en elle, un lourd passé.

++++

Le plus intéressant dans ce roman reste sans doute le développement psychologique des différents personnages.

Quand on est du point de vue de Rachel, on s’interroge naturellement sur ce qui la rend aussi misérable. Au fur et à mesure on s’aperçoit qu’il s’agit d’une personne très lucide sur son état et qui fait la part des choses en séparant sa vie actuelle de sa vie d’avant. Si bien qu’elle fait la différence entre ces deux périodes de sa vie en faisant référence à son ancien « moi » qui aurait réagi de telle façon et aurait eu tel impact sur les choses. Désormais elle se voit comme une charge et un fardeau pour elle-même et les autres. Seule, isolée et dépressive, elle s’auto critique sans cesse. On est frappée par un tel manque d’amour propre. C’est à la fois troublant et triste. Mais l’air de rien, et en dépit de son état actuel, elle parvient à faire preuve de bon sens et d’intelligence notamment quand elle décide de se mêler à l’enquête de police.

Les autres personnages ne sont pas aussi bien développés car l’air de rien, on est du côté de Rachel et non des autres. Mais lorsque on s’intéresse à Anna, on ne peut qu’éprouver de l’aigreur pour elle qui se réjouit sans cesse d’avoir pris la place de Rachel.

En revanche, quand on se place du côté de Megan, on a une toute autre vision, il s’agit d’une jeune femme qui possède tout pour être heureuse en apparence mais qui souffre de gros problèmes psychologiques.

La progression du roman est d’ailleurs bien dosée puisqu’au fur et à mesure de l’intrigue on découvre davantage d’élément sur les différents profils. Le ravisseur de Megan fait forcément partie du lot des personnages présentés et pourtant on n’a pas directement d’idée sur son identité. Les doutes sont tournés sur son fiancé et même sur Rachel.

Malgré tout ces aspects positifs, j’ai trouvé pas mal de points dérangeants.

——-

Comme je vous le disais plus tôt, peu d’évènement surviennent tout le long de l’histoire. Rachel continue plus ou moins sa fausse routine tout en essayant de récolter des informations sur la disparition de Megan. Mais étant très seule, peu d’interactions avec le monde extérieur nous sont racontés et donc beaucoup de passages un peu creux et sans animation sont rapportés. Heureusement qu’on alterne de point de vue entre les personnages. Quand on est sous la focalisation interne de Megan, on s’ennuie moins. Surtout qu’elle reste l’objet de l’enquête.

Par ailleurs, certains éléments me paraissent peu plausibles. L’enfermement de Rachel dans sa situation ne sont dus qu’a des actes manqués. Au final elle s’accroche à sa vie passé sans pouvoir avancer, telle une obsessionnelle mais elle reste néanmoins assez saine d’esprit pour servir de personnage principal un minimum intéressant et sur lequel l’intrigue entière repose. C’est assez facile.

 

En outre quand on découvre l’identité du ravisseur de Megan, on se dit que les personnages sont vraiment passés à côté mais de manière monumentale et ça paraît gros.

Conclusion

Dans l’ensemble, la fille du train est un livre appréciable qui vous emmènera facilement dans son intrigue mais qui manque quelque peu d’action et de rebondissement crédible.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :