Archive | mars, 2016

La série feelgood

31 Mar

Afficher l'image d'origine

Crazy ex-girlfriend est très certainement mon plus gros craquage en terme de séries depuis  Jane The Virgin. Le parcours des deux show est d’ailleurs assez similaire. Gina Rodriguez gagnait l’an dernier le golden globes de la meilleure actrice pour son rôle de Jane dans Jane the virgin, le nouveau show fantaisiste de the CW.

Cette année c’était Rachel Bloom  pour Crazy ex girlfriend encore une fois sur the CW. Tiens donc en ce moment la chaîne a un bon flair n’est-ce pas? Eh pourtant le titre de la série pourrait donner la nausée aux moins féministes d’entre nous., j’en conviens. Mais il ne faut pas se cantonner au titre, je vous le dis! L’écriture est très certainement assez farfelue et cela s’explique en partie par le CV de la co scénariste. En effet, Rachel Bloom participe à l’écriture et officie également en tant que premier rôle du show. C’est elle la crazy ex ! Et elle a travaillé sur robot chicken pendant 3 ans tantôt en tant qu’actrice tantôt en tant que scénariste. Du coup, de l’humour elle en a!

Le Pitch : Rebecca se fait plaquer après deux mois d’été formidable par Josh Chan. Quelques années plus tard, Rebecca est devenue une talentueuse avocate à New York. Elle tombe par hasard sur Josh Chan, et apprend qu’il quitte New York pour West Covina, en Californie. Rebecca décide alors de tout plaquer pour vivre là-bas.

Au programme de cette série déjantée :

  • Des scènes musicales impromptues où les personnages se mettent en scène et chantent. C’est toujours ridicule et très assumé et surtout très amusant.

    Afficher l'image d'origine

    On s’exprime en chanson !

  • De la folie. Oui comme le titre de la série le proclame, nous suivons bien la vie d’une personne atteinte d’un degré de folie plus développé que les autres. Mais ne vous inquiétez pas, ça reste très gentillounet. Après tout il s’agit bien de l’histoire d’une femme qui quitte tout pour suivre son ex qu’elle n’a pas revu depuis ses 16 ans à l’autre bout des usa mais qui est doté d’une intelligence remarquable et d’un sens de l’audace peu commun.
  • Des moments de gêne fréquents qui donnent lieu à des situations plutôt drôles aux dépens du personnage principal
  • Rebecca parvient à se constituer une toute nouvelle vie à West Covina  bien qu’elle soit carrément obsédée par Josh. Le cabinet dans lequel elle travaille n’a rien du prestigieux cabinet de New York qu’elle a quitté mais ses collègues sont plus humains et plus accessibles et parfois totalement débiles (il faut l’avouer).
  • Rebecca et sa nouvelle BFF sont toujours en train de comploter pour mettre au point une stratégie qui la rapprocherait de Josh. Oui c’est un petit peu creepy.. Mais évidemment rien ne se passe comme prévu à chaque fois. Car des rebondissements sont au rendez vous.
Afficher l'image d'origine

Ici Rebecca nous explique que les gros seins ne sont pas si sexy (en chanson)

Au final c’est une série très appréciable qui fait passer un bon moment. On peut juste craindre que l’histoire n’ait pas assez de matière pour faire perdurer la série. Avec ce titre, le risque serait que les scénaristes soient toujours contraints  d’en revenir à l’obsession de Rebecca pour son ex et que cela limite l’avancée et l’évolution des personnages. En attendant, nous n’en sommes qu’à la première saison et le show a été renouvelé donc nul doute que nos questions auront leurs réponses dans la suite.

 

Batman v Superman : Dawn of crap !

24 Mar
Afficher l'image d'origine

Une affiche qui n’inspire pas tellement du divertissement

Batman v Superman est sorti mercredi 23 Mars en salles et il était très attendu. Eh bien je pense qu’il va décevoir beaucoup..

Pour tout vous dire, j’ai passé 2h30 à regarder l’heure, à penser à autre chose et à attendre. Oui attendre que quelque chose d’intéressant se passe. Eh bien ce quelque chose arrive dans les dernières minutes du film. Mais c’est évidemment trop tard.

Globalement, à aucun moment je n’ai réussi à rentrer dans le sujet, c’était comme si un enchaînement de scènes sans beaucoup de lien les unes entre les autres défilaient devant moi.

Mais je crois que le fond du problème vient du scénario et de la volonté des scénaristes de faire un film de super héros méga sérieux. Peut être qu’avec Nolan, le pari était réussi, or ici ça ne colle pas. En fait, le sérieux rime avec chiant. Pas une seule marque d’humour. Ah oui ils ont bien essayé de donner des répliques rigolotes aux personnages secondaires à 2 reprises. Rien qui ne vaille le coup d’œil en vérité.

La grande différence avec les films Marvel réside dans cet état de fait. Tout ce que le spectateur lambda attend d’un film de super héros c’est du divertissement et des moments bad ass ici ou là, de bonnes touches d’humour et de testostérone décomplexée. Pourtant, on en est tellement loin..

Attention évidemment qu’il faut de la profondeur mais là c’était juste ennuyeux. Surtout qu’il y a un gros problème de rythme. On alterne entre scènes d’action rapides et bruyantes (qui sont parfois rêvées donc même pas réelles) et des moments de latence et de lenteur avec une musique qui nous suggère que quelque chose va arriver. Mais comme je vous le disais plus tôt ce qu’on nous vendait dans la bande annonce arrive déjà trop tard. Par ailleurs, les scènes qui sont censées être romantiques avec Clark et Loïs m’ont rendu indifférentes. D’une façon générale, les scènes qui sont censées susciter de l’émotion n’ont pas l’effet escompté. Sans vous spoiler, nous avons une scène entre Clark et son père décédé, où ce dernier lui raconte un souvenir comme pour lui donner des conseils. ( d’ailleurs je n’ai pas tout saisi, nous ne sommes pas sûrs que cela fasse partie d’un souvenir de Clark ou que ce soit le fruit de son imagination.) Dans tous les cas, la logique voudrait qu’on se sente un minimum concerné mais ça tombe carrément à plat.

Au final, si on suit l’histoire,  Batman veut à tout prix éradiquer Superman qu’il considère comme dangereux et inhumain. S’ensuit donc une sorte d’enquête pour trouver l’arme qui saura le neutraliser. Lex Luthor est évidemment au centre avec ses projets machiavéliques pour tuer Superman. Et Superman justement dans tout ça? Ben lui il est juste victime d’un débat stérile sur le bienfait de son existence  et de la perception du peuple qui jusqu’à présent l’adulait mais qui commence à questionner sa présence sur terre. Et cette situation le déprime. Le pauv’ chou. Un peu mince comme scénario n’est-ce pas?

Heureusement l’arrivée de Wonder woman sauve in extremis le film si vide et si creux. Mais étant donné que ses apparitions sont rares et peu importantes, il faut attendre la scène de combat finale pour avoir droit à une démonstration de ses talents de super héroïne.

 

Afficher l'image d'origine

Bruce est maussade comme son film..

Cela dit, j’ai quand même trouvé des bons côtés même s’ils sont clairement dûs au casting et non pas au contenu du film.

Ce qui m’a plu :

  • Wonder Woman et son thème musical
  • Superman est clairement érigé en dieu et chaque apparition nous donne droit à une démonstration de grâce
  • Ben Affleck est certainement le plus sexy des Batman, il bat même Val Kilmer mon chouchou. Ce n’est pas sa faute si son texte tient sur une page de 5 cm et que ses enjeux ne sont pas si intéressants

Ce qui ne m’a pas plu :

  • Les rêves de Batman que je n’ai pas compris et que j’ai du me faire expliquer par un fan de comics. Pas terrible pour les non initiés non?
  • Lex Luthor est agaçant mais pas dans le bon sens du terme. On est loin du mec classe qu’on connaît dans les autres adaptations. Et surtout sa prestation n’est pas tellement au point
  • La longueur du film non justifiée. Un tas de scènes inutiles aurait pu être supprimé
  • Le manque de rythme et de cohérence dans l’enchaînement des différentes scènes.
  • Le manque d’humour
  • Loïs Lane n’a pas de piquant (bon j’avoue on s’enfout)

Alors si vous vous sentez obligés d’aller voir le film, ce que je peux comprendre, allez y mais vous êtes prévenus, l’ennui risque de vous tomber dessus.