Archive | décembre, 2015

Mes favoris du mois #Décembre

27 Déc

Afficher l'image d'origine

Master of None créée par Netflix, une série écrite par Aziz Ansari qui interprète également le rôle principal. La série est largement autobiographique même si elle est également romancée. Aziz ansari joue ici le rôle de Dev, un américain d’origine indienne, trentenaire qui essaie de s’en sortir dans le monde du cinoche. 5 ans auparavant, il s’est fait repérer dans la rue et caster pour jouer le rôle d’un indien dans une publicité et depuis il enchaîne les auditions pour tenter de se faire une place dans ce business. Sauf que, comme chacun sait ce n’est pas aisé de se faire un nom dans ce monde, qui plus est avec des origines indiennes.

Cette série c’est vraiment une petite merveille, je me suis enfilée la saison en quelques jours à peine, on rit, on s’émeut et on s’identifie tellement au personnage et à ses galères.

Chaque épisode est basé sur un thème, parfois on s’intéresse à l’immigration, un coup à la parité tout en suivant la vie de Dev, ses relations amoureuses et bien sûr ses rapports avec ses amis. Le plus appréciable c’est que chaque intrigue pourrait nous arriver. il n’y a pas de faux semblant, ou de moments sirupeux inutiles, c’est la vie quoi!

Vivement la saison 2!

 

Afficher l'image d'origine

Star Wars VII : Le réveil de la Force– JJ Abrams : comment parler des favoris du mois sans évoquer Star Wars , épisode 7 ? Impossible ! Je vous fais grâce du pitch et des éventuels spoils.

Dès que le générique a retenti et que le résumé écrit de l’histoire a défilé devant mes yeux, j’en ai eu les larmes aux yeux. L’air de rien, cette suite on ne l’espérait même pas et voilà qu’une nouvelle triologie et des spin off nous sont offerts comme ça, ça fait tellement plaisir. Le mieux c’est de retrouver les anciens Han solo, Chewi, Leia.. Je vous avouerais que j’ai une grande préférence pour les anciens épisodes alors du coup j’étais servie! Mais bien sûr il n’y a pas que ça!

Les nouveaux personnages sont attachants, l’humour était au rendez vous, BB-8 est trop mignon et l’aventure est de retour. Les nouvelles intrigues et les nouveaux secrets concoctés m’interpellent  et j’ai hâte de voir la suite ! Le must restera quand même tous les clins d’oeil laissés par ci et là par le réalisateur mais je ne révélerais rien par respect bien sûr!

 

magicians

The Magicians – Syfy

Quentin Coldwater découvre que le monde de la magie est bien réel, quand il intègre l’école de magie Brakebills. Lui qui se croyait dérangé n’en est qu’au début des révélations. Sa meilleure amie d’enfance quant à elle ,  ne réussit pas l’examen d’entrée et est soumise à un enchantement censé lui faire oublier qu’elle a mis les pieds dans cette école et l’existence même de la magie Pourtant elle se souvient…

Moi qui adore les histoires de sorcellerie ou de magie, j’ai failli sauter au plafond quand j’ai découvert cette nouvelle série! Le 1er épisode installe un contexte crédible qui sucite beaucoup d’interrogations et du coup de l’intérêt. J’ai envie d’en savoir plus sur les différents personnages et sur le monde de la magie. La fin du 1 er épisode nous laisse d’ailleurs en suspens, ce qui est un bon point.

Enfin bref, Pour l’instant, cette série est prometteuse.

 

zoom

A quatre mains, roman de chick lit écrit par  Renée Carlino

Pour s’investir dans ses études au sein d’une prestigieuse université, Mia a mis une croix sur sa vraie passion, le piano. À la mort de son père, elle part à New York et reprend le bar qu’il tenait – un lieu incontournable qui offre leur chance aux jeunes musiciens. C’est là qu’elle rencontre Will, un guitariste qui incarne exactement le style de vie auquel elle s’est refusée. Après s’être liée d’amitié avec Will, Mia lui propose de devenir son colocataire. Finira-t-elle par laisser libre cours à ses passions ?

Ce livre, je l’ai lu très rapidement non seulement parce que l’ambiance morose me plaisait mais également parce que la musique et la nostalgie qui entourent l’histoire étaient omniprésentes. Pour le coup, il s’agit d’une histoire d’amour assez banale, mais tout ce qu’il y a en fond est vraiment intéressant. Le rock et la musique en général bercent totalement cette lecture. En fait, on en apprend beaucoup sur la manière de composer, et a quel point la musique peut s’avérer importante dans la vie d’une personne.

Au final j’ai passé un moment très agréable en parcourant ce petit roman.

 

Mes films cultes

17 Déc

Et si je vous parlais de mes films cultes? Plus jeune, ma mère qui est une vraie cinéphile nous faisait regarder à mes sœurs et moi plein de films plus cool les uns que les autres. Parmi eux, il y avait les grands classiques  avec évidemment Star Wars, Jurassik Park, Indiana Jones et autres films du style. Mais certains sortaient davantage du lot..

Willow,  réalisé en 1988 par Ron Howard (Le Grinch, un homme d’exception, Da vinci Code, Au coeur de l’océan) avec au casting mon idole de toujours Val Kilmer, Warwick Davis (Harry Potter, Star Wars 7).

Afficher l'image d'origine

Pitch : Un royaume qui est peuplé de nains apppelés les Nelwyns est dominé  par les Daikinis, des gens de taille normale. Ces derniers sont gouvernés par une reine cruelle et maléfique du nom de Bavmorda. Un jour, un prophète annonce la naissance d’une princesse appelée à detrôner Bavmorda. La terrible reine ordonne alors de tuer céans tous les nouveaux-nés du royaume. Mais Elora échappe au massacre et c’est Willow, un jeune Nelwyn féru de magie, qui la recueille. Mais Bavmorda n’en a pas fini..

Ce film du genre héroic fantasy est absolument génial. Bon déjà, nous avons le plaisir de découvrir Val Kilmer sous son meilleur jour, encore jeune et beau, et puis surtout nous avons devant nous un véritable spectacle avec de l’humour, des créatures étranges, de la magie, de l’aventure, de la fraternité et même une histoire d’amour. Vous voyez tous les ingrédients d’un bon film sont réunis. Entre nous, c’est avec ce film, que j’ai découvert mon inclinaison pour les univers fantastiques et pour Val Kilmer aussi..

 

Frankenstein Junior – réalisé et écrit par Mel Brooks(La folle histoire du monde) en 1974  est un film parodique des films d’horreurs et surtout de Frankenstein et de ses innombrables adaptations.

Afficher l'image d'origine

Ici l’histoire est quelque peu revisitée puisque nous nous intéressons à Frederick Frankenstein, arrière petit-fils du Dr, qui n’est pas fier des travaux de son arrière grand-père. Un jour, il  est abordé par un homme apportant le testament de son grand-père. Frederick  se rend alors au château familial en Transylvanie, où il est accueilli par Igor, un serviteur bossu et Inga, une laborantine. Frederick décide à son tour de créer un être vivant à partir de cadavres. Igor est chargé de trouver le cerveau d’un génie pour l’implanter dans la tête de la créature. Malheureusement, Igor se trompe et apporte à son maître un cerveau anormal..

Entre absurdité et parodie assumée, on passe un super moment. Les répliques sont énormissimes à condition de regarder ce film en VO! Les musiques de suspens et les arrêts sur image sont à mourir de rire et non on ne meurt pas d’effroi mais l’ambiance est bien sombre. Bon c’est aussi parce que le film est en noir et blanc. (Mais quel humour!) Si vous vous intéressez au film de près, vous découvrirez un tas de double sens très amusants. Beaucoup de références à des films d’horreur classiques peuplent la narration.Le pire dans tout ça c’est que le film a 40 ans mais sonne encore juste dans ses parodies!

Les Goonies –  réalisé en 1985 par Spielberg.

Afficher l'image d'origine

Comment ne pas mentionner ce film si génial ici? Cette production a bercé mon enfance. Si bien que je ressors encore certaines répliques. En fait, je l’ai dans la peau. Au casting il n’y a que Sean Astin qui ait fait carrière au cinoche. Eh oui Mickey a pris du poids et est devenu l’incontournable Sam Gamegie.

Pitch : Alors que les terribles Fratelli s’évadent de prison, Bagou, Choco, Data et Mickey, une bande de gamins, trouvent dans le grenier de ce dernier une vieille carte au trésor menant au pirate Willy Le Borgne. Alors que leur quartier va bientôt être rasé par le promoteur Elgin Perkins pour être remplacé par un terrain de golf, les garçons décident de se mettre à la recherche du butin pour éviter la destruction des maisons. Bientôt rattrapés par Brand, le frère de Mickey, et deux amies, Steph et Andy, les « Goonies » suivant leur carte, arrivent et pénètrent dans un vieux restaurant en bordure de mer ; sans savoir que l’endroit est déjà occupé par les Fratelli en cavale, s’en suivra de la poursuite de leur aventure souterraine jusqu’au bateau pirate de Willy Le Borgne et de son fameux trésor…

Rien que le scénario met l’eau à la bouche, il n’y a que Spielberg pour avoir autant d’imagination et exceller dans le divertissement bienveillant. Ce que j’apprécie le plus c’est la complicité entre ces jeunes adolescents et la solidarité dont ils vont devoir faire preuve. Evidemment c’est destiné à un public jeune alors les méchants ne font pas vraiment peur et les gentils sont quand même super gentils mais qu’est-ce qu’on se marre! A regarder avec des pop corn et un soda américain.

Chantons sous la pluie – réalisé par Stanley Donnen en 1952.

Afficher l'image d'origine

Cette comédie musicale parle à tout le monde bien sûr.  Et pour moi elle a une place particulière. J’adore les musiques, les danses, les costumes. Et surtout Gene Kelly et Donald O connor que je trouve absolument excellents. Dès que j’entend une chanson j’ai envie de me mettre à danser. J’aurais aimé faire des claquettes rien que pour reproduire les chorégraphies.

Pitch : En 1927, Don Lockwood est une star du cinéma muet sauf que les premiers films parlant arrivent. Il faut donc se mettre a la page. Mais la voix de sa partenaire est trop désagréable. Cosmo qui travaille sur le film décide de la faire doubler par Kathy, une jeune danseuse à la voix belle et dont Don est amoureux.

Ce qui est intéressant c’est qu’avec ce film on en apprend sur les enjeux du cinéma américain dans la fin des années 20. On découvre aussi comment sont tournés les films de l’époque. Limite c’est instructif! Mais le plus beau dans l’histoire restera l’histoire d’amour entre Kathy et Don. Funny Fact : Saviez vous que l’actrice interprétant Kathy (Debbie Reynolds) est en vérité la mère de Carrie Fisher. Comme quoi Star Wars n’est jamais très loin !

 

Will Hunting – réalisé par Gus Van Sant (elephant, Harvey Milk) en 1997 et écrit par Matt Damon et Ben Affleck.

Afficher l'image d'origine

Au casting, nous retrouvons Matt et Ben, également Robin Williams en psy sévère, Minnie Driver, Casey Affleck. Ce qui me plaît c’est de penser que tout a commencé pour Ben affleck et Matt Damon à cette époque, et maintenant elles sont devenues les stars qu’on connaît aujourd’hui. Bon on met de côté le passage à vide connu par Ben grâce à Daredevil (beurk).

Pitch : Will Hunting passe la serpillière au MIT et multiple les délits, mais il n’est pas comme les autres. Orphelin et sans le sous, Will a quelque chose d’unique : il est surdoué et excelle en mathématiques appliquées. Un jour, il se fait remarquer par l’un des professeurs de l’université. Il a réussi a résoudre un théorème d’une grande difficulté. Cela marque le début d’une nouvelle vie pour Will qui devra se faire suivre par un psy et faire confiance aux autres.

Le mieux dans ce film c’est de voir l’évolution d’un type renfrogné et associable mais super doué devenir un type heureux qui s’ouvre au monde. En fait, c’est un film plein d’espoir. Même si on a connu des atrocités dans sa vie, on peut apprendre à les surpasser. Bon avoir un don dans un domaine, ça aide aussi.

 

SuperStore la nouvelle sitcom au top!

13 Déc

Afficher l'image d'origine

Depuis quelques semaines une nouvelle sitcom fait parler d’elle et pour de bonnes raisons. Superstore est la nouvelle série de format court qu’il faut absolument regarder. Diffusée sur NBC, on retrouve au casting des têtes connues, dont notamment la belle America Ferrara qui m’avait manqué depuis Ugly Betty, Ben Fieldman plus connu pour son rôle de Fred dans Drop dead diva et Lauren Ash que j’avais découvert dans Super Fun Night (avec l’hilarante Rebel Wilson).

Afficher l'image d'origine

Le Pitch: Rien de bien compliqué, nous suivons les histoires d’une bande d’employés travaillant dans une grande surface fictive appelée Cloud 9. En vérité il s’agit d’un big box store comme il en existe tant aux états unis, je pense notamment à Walmart et Target. La série commence avec l’entretien de recrutement de Jonah (Ben Fieldman) qui se fait clairement draguer par Dina (interprété par Lauren Ash). Par la suite nous suivons ses débuts et son intégration dans cette bande d’employés un peu fous et un peu loosers. Il enchaînera les gaffes, les phrases inappropriées et les moments gênants et bien sûr on en redemande tellement c’est amusant. Et évidemment, il commencera à à avoir une attirance pour Amy (interprétée par America) qui est vétéran du Store.

Afficher l'image d'origine

Ce que j’aime :

  • Pour le coup ça change vraiment des séries qu’on voit habituellement. Et j’ai l’impression qu’on est jamais loin de la réalité et que le quotidien d’un grand magasin de distribution américain se rapproche de ce que nous voyons. Entre les clients super chiants, les missions pas toujours glorieuses et les rapports pas toujours simples avec les autres collègues on ne s’ennuie pas.
  • Le traitement de la série est réussi. Au bout d’un épisode, on a l’impression de connaître les différents personnages et on peut se projeter facilement sur le reste à suivre.
  • Les personnages ont tous une story line intéressante et de la profondeur. Pour l’instant j’apprécie tout particulièrement Dina qui joue le rôle d’une fille un peu masculine et carrément taré. Garrett (Colton Dunn) est aussi particulièrement intéressant, en chaise roulante et très intelligent, il fait ce qui lui chante.

Ce que j’aime moins :

  • J’ai quelques réserves relatives à l’espérance de vie du show. J’espère que les scénaristes arriveront à redoubler d’imagination pour nous tenir intrigué. Le risque avec ce genre de show c’est bien évidemment de tomber dans la redondance et le déjà vu.
  • Pour l’instant seulement 10 épisodes sont prévus pour la saison 1. En tant que bonne gourmande que je suis, j’en voudrais plus.

Telenovela – Pilot

8 Déc

Afficher l'image d'origine

Hier soir, les américains ont eu la chance de retrouver la belle et pétillante Eva LONGORIA dans un nouveau show : TELENOVELA diffusé sur NBC.

Avec Jane The Virgin, le genre telenovela revisité est décidément d’actualité. Au programme on mise sur des réactions jouées avec excès, un casting latino et des intrigues mélodramatiques à souhait. Quand on sait  qu’Eva Longoria a commencé sa carrière dans un soap opéra très connu, on se demande si ce nouveau rôle n’est pas un moyen de rendre hommage à ses débuts?

En tout cas,  dans ce show-ci, nous suivons la vie d’une star de telenovela qui ne parle même pas espagnol.. Oopsi Seuls ses plus proches collègues sont au courant, le pire c’est qu’elle tourne en espagnol..

Dès le 1er épisode nous savons à quoi nous attendre pour tout le long de la saison. Anna Sophia (l’héroïne) doit faire face à des changements. En effet, son ex mari qui l’avait trompé avec Shakira (Whaat?) est casté pour jouer à ses côtés par le nouveau showrunner de la série. Notre héroïne ne le prend pas très bien et les ennuis commencent à arriver pour notre plus grand plaisir.  Car cela va provoquer des scènes bien comiques.

Afficher l'image d'origine

Ce que j’aime le plus :

  • Retrouver Eva Longoria bien évidemment
  • Les scènes ridicules propre à la télénovela et les exagérations amusantes (mention spéciale aux costumes)
  • Les répliques d’Anna Sophia

Ce que j’aime le moins :

  • Le format court de 20 min, j’aimerais avoir au moins 40 minutes
  • C’est très convenu et on sait déjà comment ça va se terminer mais bon ça reste très appréciable.

 

Comment se mettre dans l’ambiance de Noël??

6 Déc

Afficher l'image d'origine

Noël est une période que beaucoup de gens adulent et attendent avec impatience.

Pour ma part, Noêl rime principalement avec programme Tv de Noël. Eh oui, on ne se refait pas!

Ce que je préfère, ce sont les fameux téléfilms avec l’esprit de santa, bien sirupeux et gnan gnan à souhait. Vous ajoutez une histoire d’amour (of course), de jolis décors, une ambiance féérique, quelques petits miracles qui font plaisir et hop mon voeu est exaucé.

Pendant ce temps là petit plaid de mamie et tasse de thé accompagné de petits biscuits et le tour est joué. #Nolifestyle #mamienoel

Si vous aussi vous êtes friands de ces petits bêtises, voici une sélection des téléfilms à regarder pour se mettre bien. wesh

Lifetime, Hallmark et Abc Family sont les grands maîtres du genre et voilà ce qu’ils nous proposent de mieux :

Fée Malgré lui – avec Dwayne Johnson, ce film (n’est pas un téléfilm mais il est tout de même diffusé pendant la période) est juste hilarant, voir un grand gaillard super baraqué déguisé en fée, c’est fantastique. Un joueur professionnel de hockey sur glace se retrouve à devoir jouer « la fée des dents  » pendant une semaine et récolter le maximum de dents de lait.

Afficher l'image d'origine

 

Kristin’s Christmas past (Lifetime) – un peu plus sérieux mais toujours avec de la magie, on retrouve une Shiri Appleby pleine de charme. Dans celui ci l’héroïne retourne dans le passé pour améliorer son présent et ses relations avec ses parents notamment.

Afficher l'image d'origine

All about Christmas Eve (Lifetime)- avec Haylie Duff la soeur d’Hilary (les parents n’avaient pas bcp d’imagination question prénom pas vrai?) c’est gentillounet, et ça mange pas de pain. Ici l’héroîne est confrontée à un choix cornélien : faire passer son petit ami avant sa carrière ou non. Face à ce choix nous voyons les deux éventualités tout le long de l’histoire.

Afficher l'image d'origine

A royal Christmas (Hallmark)- Des histoires de prince – de méchante reine, et une jolie fin voilà quoi. L’histoire classique d’un prince (d’une contrée inconnue) qui souhaiterait épouser sa petite amie qui n’est qu’une roturière et donc pas du goût de sa mère.. cette dernière va tout faire pour briser leur romance.

Afficher l'image d'origine

Christmas cupid (Abc family) – Avec Christina Milian, un peu de magie et pas mal d’humour et surtout du beau monde au casting comme en témoigne l’image ci dessous ! Ici on reprend le concept du noël de M Scrooge, une jeune femme d’affaire égoïste reçoit la visite de 3 fantômes qui vont lui changer la vie.

Afficher l'image d'origine

 

Evidemment il y en a tellement que ce serait impossible de faire une article complet ..

 

Joyeuses fêtes les amis !