Séries et Préjugés

22 Fév

Ces séries qu’on juge trop vite ..

Girls-TV-Series-2014-Season-3-Wallpaper

Parmi elles, il y a GIRLS, oui je l’admet quand elle est sortie il y a de ça 3 ans, j’ai vu que HBO était la chaîne de diffusion, j’ai vu le titre, l’affiche et j’ai foncé tête baissé devant le premier épisode de la saison 1. J’aurais peut être du lire une revue de presse ou une critique enfin quelque chose pour que je sois prévenue ! Résultat : Désastre. Dès les premières minutes, je me suis sentie dérangée, gênée, fin bref je faisais ma prude. Pour moi j’allais visionner une énième mièvrerie avec des filles et ça ressemblerait à Sex and The City ou Lipstick Jungle ou n’importe quel série sur le sujet des filles et du sexe. Et au final je me suis retrouvée devant quelque chose de tout à fait différent. Du coup, à la fois déçue et totalement choquée j’ai complètement mis la série de côté. Toutefois, tous les blogs en disent du bien, tous les sites destinés aux séries également, du coup j’étais obligée d’y retourner et de me laisser tenter . Et fatalement je suis tombée sous son charme.

imgres

Effectivement et comme toute la toile le dit, c’est une série authentique, réaliste écrite par Lena dunham et Judd Apatow. Tout est basé sur la vie de l’actrice qui joue son propre rôle. Et c’est en cela que la série est intéressante. Ici pas de scènes édulcoré, pas d’arrangement. C’est la vie d’une jeune new yorkaise dont le rêve est d’écrire et qui galère entre des petits boulots pas très reluisant, des relations parfois compliqués avec ses amies mais surtout avec la gente masculine. l’héroïne n’a rien d’un top modèle, avec des petits bourrelets, et une visage commun. C’est une fille ordinaire qui n’a rien d’ordinaire. Ses copines non plus ne sont pas communes. Elles ont toutes quelque chose de neuf. Le plus important c’est qu’elles ne représentent pas un cliché, une tel est la fille prud’, une tel est la fille sauvage. Comme on pourrait le voir dans tant d’autres séries. Elles ont toutes des spécificités uniques. Et on peut s’identifier à aucune comme à chacune.

Ce que je préfère dans cette série c’est le côté outsider de tous les personnages et c’est vrai que c’est rafraîchissant. Tout le monde a un grain et c’est tellement véridique dans la vie. Dans nos séries habituelles, tout est tellement formaté, qu’il n’y a pas de place pour la surprise ou pour des instants loufoques. Bon mis à part certaines séries évidemment. Ici on a l’impression que la fantaisie et la bizarrerie sont des qualités. il n’y a donc pas de place pour l’ennui.

imgres

Par ailleurs, Ce qui est intéressant c’est qu’on se retrouve souvent devant des scènes quelque peu dérangeantes. Avec de la lenteur dans certains épisodes et une tension pesante. On ne sait pas trop si c’est dramatique ou non. On ne sait pas s’il y a un vrai message derrière. C’est pour ça que ça me fait un peu penser a Skins. Parce que parfois il n’y a tout simplement pas de sens, pas de story line.

L’univers Bobo New-yorkais est également appréciable. On découvre un New York assez différent avec des lieux un peu atypique, bohèmes et franchement hype. Les personnages appartiennent à une classe de jeunes branchés mais pas trop, négligé juste comme il faut et désinvolte. On a envie de faire du tourisme avec Hanna!

 

Autre série jugée trop vite : Nashville. 

tv-nashville04

Quand la série est arrivé, ce fut le même schéma qu’avec GIRLS, j’ai regardé le premier épisode et ait tout de suite laissé tombé. Finalement aux dernières vacances de noël mes séries étant en pause, je me vite retrouvée démunie en terme de série. J’ai donc voulu retenter l’expérience NASHVILLE. Au final j’ai découvert une série avec divers aspects intéressants. D’une part, on arrive dans un univers déjà bien construit avec des relations établies depuis des années pour certains personnages. Je pense à Deacon et Rayna James, anciens amants qui ont écrit et joué ensemble pendant des années. Ted, le mari de Rayna et son beau père qui s’allient pour accéder au pouvoir. D’autre part, il n’y en a pas que pour la musique. Bon je l’admet il y a une grande part de Country. Mais surtout une multitude de story line sont développées. En effet, Nous suivons différents groupes de personnages, certains qui rêvent d’accéder à la notoriété en devenant chanteur professionnel, d’autres qui sont déjà reconnus comme artiste et qui luttent avec des problèmes de stars, de labels, de décisions économiques.. Et enfin d’autres qui mènent une carrière en politique.

images

 

Globalement, On en apprend énormément sur la country et le fonctionnement des labels de musique. Comme lorsque sont abordés les thèmes sur  les pressions exercées sur les artistes pour correspondre a l’image qu’ils ont crée d’eux mêmes, les difficultés pour trouver de l’inspiration, pour gérer des ventes d’album qui chutent. Il n’y a pas que ça évidemment, il y a des tas de scènes vraiment touchantes et émouvantes avec  Gunnar et Scarlett par exemple. Ils  ont cette sorte d’alchimie entre eux lorsqu’ils écrivent une chanson ensemble. Les histoires d’amour sont toutes passionnantes d’ailleurs. Et pour ne rien arranger, les musiques sont très belles. Pour vous dire j’écoute en boucle les balades de country. En fait, on est obligé d’apprécier la série. A condition bien sûr d’aimer la musique country.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :